Jochen Lempert

Résidence

Residency

juillet 10-31, 2019 – Kastellorizo

L’approche de Jochen Lempert en matière de photographie ne questionne pas seulement le monde naturel mais la façon de  regarder. Après une formation de biologiste, le travail de Lempert explore les frontières entre le monde naturel et le paysage anthropomorphique. Il photographie des plantes, des animaux et d’autres phénomènes naturels avec une acuité scientifique et une appréciation poétique de la beauté naturelle. Lempert range ses découvertes dans une vaste archive d’images couvrant un large spectre, des vues quotidiennes courantes aux compositions qui tendent vers l’abstraction. Cet intérêt pour le monde naturel en tant que sujet a été encore complété par son exploration des propriétés et de la matérialité de l’image photographique. Lempert démantèle l’approche scientifique en créant des cartes et des taxonomies visuelles basées sur la juxtaposition de la nature anthropomorphisée et de la vie animale, représentant une sorte de nouvelle forme de vie hybride. Les résidences de la Società delle Api à Kastellorizo (GR) et Grasse (FR) offrent un écosystème très particulier, grâce à une interaction entre la nature sauvage et des infrastructures artificielles accablantes. Les deux résidences ont permis d’observer de nouvelles espèces et habitats endémiques, qui ont été profondément affectés par l’impact, l’histoire et le comportement humains. La résidence s’est basée sur une enquête visuelle de ces paysages insolites et de leurs formes de vie et s’est traduite par une série de photographies et une publication.

Jochen Lempert (né à Moers, Allemagne, 1958) vit et travaille à Hambourg, Allemagne. Parmi les expositions personnelles récentes, mentionnons Izu Photomuseum, (Japon 2016-2017), Vancouver Contemporary Art Gallery (Canada, 2016), Between Bridges (Berlin, 2016) Cincinnati Art Museum (États-Unis, 2015), Hamburger Kunsthalle (Allemagne, 2013), Lulu ( Mexico, 2013), Midway Contemporary Art (États-Unis, 2012), Rochester Art Center (États-Unis, 2012), Museum Ludwig (Allemagne, 2010), Culturgest (Portugal, 2009). Ses œuvres figurent dans des collections publiques, telles que Museum Folkwang (Allemagne), Museum Ludwig (Allemagne), Sammlung zeitgenössischer Kunst der Bundesrepublik Deutschland (Allemagne), Collection «La Caixa» (Espagne), Centre national des arts plastiques (France), et Huis Marseille, Museum voor Fotografe (Pays-Bas). En 2014, il a été nominé pour le prix de la Deutsche Börse Photography Foundation.