Une conférence de Eva Fabbris

mars 10, 2022 – Monaco

Le 10 mars 2022, l’espace d’exposition d’art contemporain de la Società delle Api à Monaco, Le Quai, accueillera la conférence Playing Basketball in First Paper. Marcel Duchamp as an exhibition maker, par Eva Fabbris, curatrice à la Fondazione Prada, Milan.

Pour Marcel Duchamp, une pièce devient œuvre d’art dans l’espace et le temps de l’exposition. Cela ne se fait pas par le biais de mécanismes liés à la célébration ou à la muséification mais précisément parce que c’est en ce lieu et à ce moment que les œuvres s’engagent, se montrent, séduisent les spectateurs par des allusions inattendues et les bousculent en leur proposant de nouveaux points de vue sur le monde. L’inventeur du ready-made a activé cette idée en créant des expositions avec les surréalistes. C’est cette démarche que Eva Fabbris va nous raconter lors de sa conférence, nous offrant de nouvelles perspectives et connaissances sur l’art de l’installation et le commissariat.

10 mars 2022
12h00
Le Quai
8, Quai Antoine 1er Monte Carlo, Principauté de Monaco
contact@lasocietadelleapi.mc

Participation : € 40
La rencontre se déroulera en anglais et sera suivie d’une collation
Veuillez envoyer votre demande d’inscription à info@lasocietadelleapi.mc

Eva Fabbris (1979) est commissaire d’exposition à la Fondazione Prada de Milan, depuis 2016. Docteur en humanités, elle a travaillé dans différents musées italiens (Museion à Bolzano ; Galleria Civica di Trento). Elle a été commissaire d’expositions et conférencière dans de nombreuses institutions italiennes et européennes, notamment le Madre à Naples, la Fondation Arnaldo Pomodoro à Milan, le Nouveau Musée National de Monaco, la Triennale de Milan, la Fondation Morra à Naples et la Erg galerie de Bruxelles. En tant que conférencière invitée, elle a donné des cours et animé des rencontres auprès d’institutions prestigieuses, dont le Centre Pompidou à Paris, la Fondation Daimler à Berlin, la HEAD à Genève, le GAM à Turin ainsi que dans de nombreuses universités italiennes. Elle enseigne à la NABA, Nuova Accademia di Belle Arti à Milan et écrit dans des publications telles que Mousse Magazine, Cura, L’Officiel Art, Icon Design et Flash Art. Elle est l’auteur de monographies d’artistes dont celles consacrées à Diego Marcon (Lenz, 2021), Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi (Humboldt Books, 2017) ou encore à Paul Sietsema (Mousse Publishing, 2016). Ses recherches en tant qu’historienne de l’art portent sur des figures et des moments d’hétérodoxie critique dans le modernisme, comme en témoigne son travail historiographique sur Gene R. Swenson et son étude en cours sur la pataphysique,  Ubu dans le théâtre italien : quelques mises en scène du chef-d’œuvre de Jarry entre transdisciplinarité et transnationalité, lauréat en 2021 de la 10e édition de l’Italian Council.